ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
la santé par les pieds, un art de prendre soin de sa santé 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Album-Photo

Médecine préventive

Les médecines naturelles ont toujours cherché à soigner avant que la personne ne tombe malade. 
C'est bien connu "il est plus facile de prévenir que de guérir" 
Or, la médecine chimique n'offre pas de prévention. Elle traite lorsque la personne est malade, principalement lorsque la maladie est déjà au niveau lésionnel. 
Lorsqu'elle n'est que fonctionnelle, elle n'est souvent pas détectable par les outils technologiques et elle est alors cataloguée de "psychique" ou "nerveuse" 
 
Si l'organisme est capable d'autoguérison, c'est parce qu'il forme une entité dynamique et cohérente. Lors d'un dysfonctionnement ou d'une maladie, c'est la cohésion de tout l'ensemble qui est impliqué.  
En médecine naturelle, aucun trouble ne peut-être considéré sans faire un lien avec toutes les autres fonctions: le terrain sur lequel se développe une pathologie doit être pris en considération. Une personne constipée qui souffre de bronchite n'a pas le même déséquilibre qu'un bronchitique qui fait la diarrhée ou des infections urinaires... 
C'est la raison pour laquelle il est dit en médecine naturelle que ce n'est pas la maladie qui est soignée, mais le malade! 
Ce principe de la médecine naturelle, qui considère que l'organisme est une entité dynamique et cohérente capable d'autoguérison engendre des techniques qui consistent à soutenir le processus biologique. 
Cette démarche est à l'opposé de la médecine "moderne", officiellement pratiquée aujourd'hui dans les pays occidentaux et dont la pratique remonte à une centaine d'années. 
 
L'approche de la médecine naturelle est donc très différente de celle de la médecine "moderne". 
En médecine naturelle, la thérapeutique ne vise pas à combattre la maladie, mais à soutenir l'organisme. Les micro-organismes ne sont pas considérés comme des intrus mais comme des alliés, nous permettant par exemple de digérer. 
On ne cherche pas à anéantir les virus ou les bactéries pathogènes car ils sont perçus non comme les responsables, mais comme les témoins d'une maladie. Leur présence signale un déséquilibre interne, dont ils sont la conséquence et non l'origine. 
En médecine naturelle, on investit dans la santé: on cherche à augmenter la vitalité et à stimuler les fonctions internes.

(c) Silberfeld Patricia - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 25.05.2012
- Déjà 15681 visites sur ce site!